Félix Delepelaire

 

Originaire de Paris la plus belle des jolies capitales, j'étudie le dessin et la BD à Lyon à l'école Emile Cohl.

 

Site : felixde.blogspot.fr

 

Charlotte Hinfray

 

Étudiante en master à Sciences Po, je m'intéresse depuis longtemps à la politique et, il faut bien l'avouer, depuis peu à la BD. Pour autant je suis convaincue que cet art est idéal pour retranscrire les problématiques pratiques et humaines qui rythment la politique !

Sara Quod

 

Étudiante à l'école Émile Cohl en dernière année, j'ai 22 ans et je viens de la Réunion. L'illustration et la bande dessinée sont des domaines dans lesquels je souhaite poursuivre.

 

Site : saraquod.com

Quentin Lacombe

 

Originaire de Lyon, j'ai 20 ans et suis étudiant de première année de master à Sciences Po Paris. Étant grand amateur de bande dessinée depuis toujours mais également passionné par la politique, j'ai sauté sur l'occasion que représentait ce projet de pouvoir réunir ces deux centres d'intérêt. J'espère faire partager mon enthousiasme à travers nos reportages.


Pauline Bertrand

 

Étudiante à l'école Émile Cohl, en dernière année. J'ai 21 ans et depuis toujours je suis animée par ma passion pour le dessin, plus particulièrement l'illustration et la bande dessinée.

 

Site : paulinebertrand.jimdo.fr

Matthieu Buratti

 

Né en Haute-Savoie, étudiant à Sciences Po, j'aime comprendre les territoires, saisir leurs singularités et les exprimer par l'écriture. Avec ce projet, j'espère rencontrer et faire connaître les acteurs qui les incarnent et les transforment.

Matthieu Pehau

 

Né à Strasbourg en 1993, j'ai obtenu mon bac puis décide de me former à l'illustration et la bande dessinée à l'école Emile Cohl, à Lyon. Mon but dans la vie ? Faire passer des émotions, transmettre, partager.

 

Site : mpehauparciboula.wix.com

Simon Papaud

 

J’ai 22 ans, je suis en 1ère année de master politiques publiques à Sciences Po, et je m’intéresse beaucoup à la façon dont l’État se transforme et s'adapte face à son nouveau contexte, ainsi qu’aux initiatives qui permettent aux citoyens de prendre collectivement leur vie en main. Et en plus de ça, j’adore les histoires.