L'association Adapemont, créatrice de dynamisme

En janvier 2016, nous rencontrons les membres de l’association Adapemont, qui œuvrent pour valoriser, animer et développer le pays de la Petite Montagne, dans le Sud du Jura. Née en 1979, inscrite aujourd’hui dans le paysage, elle tente de porter un projet innovant pour cette région confrontée à des problèmes aigus en matière économique, sociale ou environnementale. À l’heure des contraintes budgétaires et du désengagement bénévole, elle conserve son optimisme et apporte dans tous les domaines des idées novatrices : comme le dit l’actuel directeur, il faut garder les pieds sur terre tout en ayant la tête dans les étoiles.

Dessin : Matthieu Pehau Parciboula

Scénario : Matthieu Pehau Parciboula et Matthieu Buratti


L'enfrichement, qu'est-ce que c'est ?

Il y a un siècle, la plupart des familles possédaient une ou deux vaches qui entretenaient le territoire, à la fois par le nourrissage et le piétinement. Aujourd’hui, on assiste à un abandon par l’agriculture des parcelles les plus difficiles à exploiter, au repli des terrains pastoraux vers les vallées et au développement des friches sur les hauteurs autrefois chauves. Afin que le paysage ne se referme pas et que soit conservées les forêts mixtes, l’Adapemont travaille en collaboration avec les techniciens de l’environnement de Natura 2000, qui dressent des inventaires de la biodiversité et mettent en place des protocoles de gestion des pâtures. Grâce aux Highlands, les bosquets sont conservés et les parcelles qui n’existaient plus sont de nouveau recouvertes d’herbe rase.

 

Site Natura 2000 de la Petite Montagne du Jura

http://petitemontagnedujura-n2000.fr

 

Pour en savoir plus sur ce que signifie la « fermeture du paysage »

http://www.developpement-durable.gouv.fr/IMG/DGALN_Fermeture_paysages_2003_Cemagref.PDF


La réinsertion par l'activité économique

L’autre intérêt des équipes vertes de l’Adapemont, c’est la réinsertion par l’activité économique. Par les Contrats à Durée Déterminée d’Insertion (CDDI), des personnes au chômage ou rencontrant des difficultés sociales et professionnelles bénéficient d’un accompagnement adapté à leur situation et sont recrutées par une entreprise d'insertion (EI), une association intermédiaire (AI) ou un atelier et chantier d'insertion (ACI), autant de structures capables de les aiguiller vers le monde du travail. Financé à la fois par l’État et les collectivités territoriales, le CDDI est signé pour une durée minimale de 4 mois renouvelables, dans la limite d'une durée totale de 2 ans. Les salariés retrouvent alors une stabilité financière et sociale : certaines règles et habitudes sont réapprises, les freins à l’emploi sont identifiés, la première marche de l’escalier vers l’emploi est franchie…

 

Site du Ministère du Travail

http://travail-emploi.gouv.fr/emploi/inserer-dans-l-emploi/insertion-par-l-activite-economique/article/les-ateliers-et-chantiers-d-insertion-aci



Remerciements à MM. Pierre-Étienne Vuillemin, Julien Carnet, Frédéric Vincent et Sébastien Jeu.