Enerterre
Réhabilitation solidaire et participative de maisons en terre pour pallier la précarité énergétique des ménages.

Petite présentation du projet Enerterre et de l'avancement de l'enquête

 

   Felix et Quentin se sont rendus deux fois dans le Parc des marais du Cotentin et du Bessin pour suivre le projet Enerterre, qui se propose de lutter contre la « précarité énergétique » et de conserver le patrimoine architectural du Parc.
   Il s'agit d'aider à la rénovation de maisons en terre, construites selon la technique de la bauge, autour de chantiers participatifs, auxquels participent les bénéficiaires du dispositif et des bénévoles, sous la houlette d'un ouvrier qualifié. Les foyers les plus précaires sont particulièrement ciblés, étant donné qu'ils ne pourraient assurer le coût des travaux eux-mêmes.
   Enfin, le dispositif est adossé à un Système d'Échange Local (SEL), ce qui permet à chaque bénéficiaire d'équilibrer le temps qu'il passe sur son propre chantier et celui des autres. Les premiers chantiers ont commencé début 2012.  
    En plus des deux objectifs initiaux, le dispositif a également permis le développement de liens entre les bénéficiaires, l'association, et les bénévoles, permettant ainsi de réinsérer dans des réseaux de solidarité certaines personnes isolées. Cette création de lien social est devenue progressivement un des points importants d'Enerterre.
   Pour le deuxième voyage (début mars), nous avons participé (à notre échelle modeste) à un chantier, qui consistait en une isolation extérieure d'un mur. Nous avons aidé, ou plutôt tenté d'aider, à la dernière partie qui consistait à recouvrir de chaux l'isolant (de la paille). Les chantiers Enerterre sont principalement des travaux d'isolation et suivent les principes de l'écoconstruction.

Annexes